Grippe aviaire H5N8 en Belgique - dernières informations

8/9/2021 - Une nouvelle contamination par le virus de la grippe aviaire hautement pathogène H5N8 a été identifiée chez un détenteur particulier à Chiny (Lux).

Ce détenteur a acheté fin août via le marché d'Arlon des animaux infectés chez le marchand d'oiseaux de Menin (cf. information du 2/9/2021.

D’ailleurs, cette semaine, un cas similaire a été observé dans le GD de Luxembourg, où via le même marché, des animaux ont également été achetés du négociant en question. 

Les quelques animaux du détenteur à Chiny ont été euthanasiés. Nous continuons à suivre le site infecté, mais contrairement aux foyers précédents chez les détenteurs amateurs, aucune mesure supplémentaire n'est prise, ni aucune zone délimitée.

Comme il s'agit à nouveau d'une infection chez les oiseaux détenus en captivité, notre statut OIE indemne pour IAHP chez les volailles reste inchangé.

2/9/2021 - Une nouvelle infection par le virus de l'influenza aviaire hautement pathogène H5N8 a été confirmée chez un commerçant à Menin (Flandre occidentale).

Les oiseaux présents chez le commerçant ont déjà été abattus. S'il s'agit d'oiseaux destinés à des éleveurs amateurs, mais que plus de 50 oiseaux sont présents, une zone de protection d'un rayon de 3 km et une zone de surveillance d'un rayon de 10 km sont délimitées autour du site infecté. Dans ces zones, les mesures habituelles telles que l’immobilisation des volailles/oiseaux et des œufs à couver, le confinement des volailles/oiseaux (également pour les détenteurs privés !) et l'interdiction de rassemblement sont en vigueur.


Des questions pratiques ?  Envoyez-les par email à Laurien Van Heupen.

La grippe aviaire

La grippe aviaire, également connue sous le nom d’influenza aviaire ou, anciennement, peste aviaire, est un virus extrêmement contagieux. La contamination de la volaille peut se produire par contact direct avec des animaux malades ou par exposition à des matières contaminées telles que du fumier ou des caisses sales. Une contamination indirecte est également possible par voie aérienne, mais uniquement sur une distance relativement courte. La sauvagine est souvent porteuse de virus, sans être visiblement malade. Le fumier de ces animaux peut être introduit dans l'écurie sans être remarqué (via des chaussures sales, par exemple) et provoquer ainsi une infection chez les volailles. Il existe de nombreux sous-types différents de ce virus.  

Grippe aviaire hautement pathogène

Généralités 

Depuis mai 2020, de nombreux cas de grippe aviaire hautement pathogène chez des oiseaux sauvages ainsi que des foyers dans des élevages de volaille, tant commerciaux que de basse-cour, ont de nouveau été détectés en Russie et au Kazakhstan. Cela indique que la grippe aviaire circule largement dans les régions où un grand nombre d'oiseaux aquatiques sauvages se reproduisent et passent l'été.

Quelles mesures ont déjà été prises ? 

  • Au niveau européen

Des zones sont établies dans les pays infectés; on évacue les carcasses; on limite le transport et le contact avec les régions contaminées et on augmente la biosécurité. En ce qui concerne les oiseaux sauvages, les carcasses sont évacuées le plus rapidement possible. 

Depuis la fin du mois d'octobre, des infections chez les oiseaux sauvages ont été détectées dans plusieurs pays européens : les Pays-Bas, l'Allemagne, le Royaume-Uni, le Danemark. Des infections ont également été constatées dans plusieurs élevages de volailles en Europe.  

À partir de la fin octobre, plusieurs foyers ont été détectés dans des élevages de volailles aux Pays-Bas.  Les différentes mesures prises aux Pays-Bas peuvent être consultées sur ce site.

  • En Belgique

Depuis 2006, des mesures standard plus strictes sont en vigueur en Belgique. Voici quelques éléments importants: 

  • Dans les zones à haut risque avec de nombreux oiseaux aquatiques, les élevages de volailles commerciales sont soumis à une obligation permanente de confinement. 
  • Partout en Belgique:
  • Des règles strictes de biosécurité s'appliquent. 
  • La règle en vigueur est que l'alimentation et l'abreuvement ont lieu à l'intérieur ou dans un endroit où le contact avec les oiseaux sauvages n'est pas possible. 
  • Une vigilance accrue est de mise lorsque des paramètres de santé divergent. 
  • La règle des 4 jours s'applique après un contact ou une visite dans la zone à risque. 

La vigilance accrue à l'égard de la grippe aviaire, qui est en place depuis 2006 et qui s'est encore renforcée en raison des problèmes avec le virus H3, doit être strictement appliquée. 

Plus précisément, le traitement thérapeutique de la volaille ne peut commencer après les constatations suivantes que si des échantillons ont été soumis à l'avance à la DGZ et à l'ARSIA pour un test de laboratoire: 
  • une diminution de la consommation normale d'aliments et d'eau de plus de 20%; 
  • une mortalité de plus de 3% par semaine; 
  • une diminution de la ponte de plus de 5% qui dure plus de deux jours; 
  • des signes cliniques ou des blessures lors d'examens post mortem qui indiquent une grippe. 
Le pourcentage peut être interprété au niveau de l’étable ou de la cage, et donc pas au niveau de l'ensemble de l’exploitation. 

Le 14/11/2020, les premières infections par des oiseaux sauvages ont été détectées en Belgique. En outre, un premier foyer dans un élevage de volailles a été signalé le 26/11/2020.


Vous trouverez ici un aperçu de toutes les mesures.  

Vous pouvez également consulter la délimitation de la zone de protection et de surveillance ici.
Pour tous les détails et les informations actualisées, veuillez vous référer aux Extra BFActs qui peuvent être consultés sur cette page web.


  • Chez BFA
A partir du 15/08/2021, la phase 2 du protocole de biosécurité est en vigueur. Le protocole et les mesures associées peuvent également être consultés sur cette page web.

Vous trouverez ci-dessous un aperçu de la situation en matière de livraison en Belgique et aux Pays-Bas :


 
Protocole à suivre

 
 Livraison en Belgique 

 
 Livraison dans des exploitations de volailles dans le reste des Pays-Bas
  Protocole de biosécurité de BFA phase 2
 
 Livraison dans une exploitation aux Pays-Bas dans la zone de protection et de surveillance
 Protocole d'hygiène de la NVWA pour le nettoyage et la désinfection des moyens de transport pour le transport d'aliments pour animaux


Ce protocole est disponible ci-contre. BFA demande à ses membres de suivre strictement les instructions et d'exercer la vigilance nécessaire. 

Dernières infos

 Extra BFActs 16

 Extra BFActs 15 

 Extra BFActs 14

 Dérogation desserrage (étable)

 Dérogation desserrage (exploitation)

 Dérogation œuf à couver  zone 10 km

 Dérogation abattage  zone 10 km

Instructions concernant le desserrage de poulets d’abattage

 FAQ

BFA - Protocole des mesures d'hygiène / de biosécurité 

 Protocole des mesures d’hygiène / de biosécurité de BFA

Annexe 2

 L’AR du 05/05/2008 concernant les mesures d’application en Belgique en cas de grippe aviaire

 L'AR du 06/06/2019 concernant les mesures d'urgence pour empêcher la dispersion du virus de l'influenza de type H3

Sécurité au travail

La BFA a élaboré un manuel sécurité au travail, ainsi qu'une brochure pour nouveaux salariés.

Concertation de la chaîne

Découvrez le code de conduite et le groupe de travail durabilité de la Consultation de la chaîne.

Antibiotiques

La BFA a également mis sur pied un plan d'action antibiotiques.

Recherche

Cette page est consacrée à la recherche dans notre secteur.